Filiales

HEURUS : ouverture de STEREDENN

  • Publié le : 11/05/2017 à 15:38

Le 9 mai, la résidence seniors STEREDENN exploitée par Heurus a ouvert ses portes et a accueilli ses premiers occupants, ravis d’emménager dans leur appartement.

Le 9 mai, la résidence services seniors STEREDENN exploitée par Heurus a ouvert ses portes et a accueilli ses premiers occupants, ravis d’emménager dans leur appartement. En plein cœur de l’agglomération Nantaise, proche du tramway et de toutes les commodités, cet ensemble, dédié à l’hébergement des seniors, respecte les critères d’un emplacement de qualité et recherché.

Ainsi à ce jour, le taux d’occupation atteint déjà 30% et les nombreuses demandes à l’étude laissent présager de belles perspectives de remplissage dans les mois à venir. L’ouverture de STEREDENN est l’occasion de revenir sur l’histoire et les raisons d’être, de la petite filiale du Groupe REALITES qui joue désormais dans la cour des grands.

Génèse d’un concept

HEURUS c’est avant tout une rencontre, celle de deux spécialistes de la résidence gérée et de l’accompagnement des personnes âgées dépendantes.

Karine Bachelier, aujourd’hui Présidente de cette filiale, démarre il y a plus de 15 ans sa carrière dans la gestion Hospitalière et prend à seulement 28 ans la direction d’un EHPAD à Sainte-Luce/Loire (44). En 2013, elle devient référent/expert dans le cadre de l’étude nationale de coûts en EHPAD commandée par la CNSA.

Cette même année, elle rencontre Michel Allanic, recruté par REALITES en 2007 pour développer des opérations en résidences gérées. Dans le cadre de ses fonctions il est sollicité pour l’ingénierie de la reconstruction de deux EHPAD à Pornic. C’est dans la continuité qu’il engage une réflexion sur la conception d’une nouvelle génération d’habitat et services pour les personnes âgées en perte d’autonomie. De sa rencontre avec Karine BACHELIER nait le concept HEURUS.

Priorité au bien-être et l’accompagnement de la personne

Les résidences services existent depuis déjà depuis quelques années, mais ne font l’objet d’une réelle classification que depuis quelques mois. Beaucoup peuvent répondre aux besoins des personnes autonomes en offrant des services d’hôtellerie et de confort mais peu, en réalité, peuvent satisfaire aux besoins spécifiques des ainés en perte d’autonomie.

Ces résidences proposent en général des services dits « à la carte ». Le nombre croissant de demandes, l’allongement de l’espérance de vie et l’incapacité économique à créer de nouveaux Etablissements pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) communément appelés « maisons de retraite », obligent nos seniors à chercher de nouvelles solutions d’hébergement pour vieillir ensemble. Ils souhaitent malgré tout, dans le cas de perte d’autonomie, pouvoir être pris en charge par du personnel qualifié et bénéficier d’activités culturelles, intellectuelles ou encore manuelles.

En outre, les ainés aspirent désormais à garder un certain confort et ne pas se satisfaire d’une chambre d’une vingtaine de mètres carrés, mais bien de vivre dans un réel appartement allant du T1 au T3. Le concept HEURUS est à mi-chemin entre la résidence seniors et l’EPHAD. Ce modèle unique de résidence d’habitat et surtout de services « packagés » pour les ainés, permet à des personnes non dépendantes, seules ou en couples, d’accéder à des appartements de différentes typologies et à des services d’accompagnement dans les gestes de la vie quotidienne tels que l’aide au lever, la toilette, se nourrir, se déplacer, et des services de confort tels que le ménage, l’entretien du linge, l’animation, les petits travaux… L’objectif premier est bien l’accompagnement de la personne. Les prestations de confort et d’hôtellerie viennent amplifier cette notion de services plus abouti tout en conservant l’indépendance la plus absolue.