Actualités

YelloPark s’enrichit des intentions architecturales du nouveau stade

  • Publié le : 30/03/2018 à 15:47

« Un stade qui tend ses bras vers les amoureux du FC Nantes » tels sont les mots choisis par Tom Sheehan et Alex Thomas, duo d’architectes des cabinets ATSP et HKS, afin de présenter les premières intentions architecturales du futur stade du FC Nantes. Une audace architecturale présentée au grand public, le 29 mars 2018, dans le cadre de la concertation et en présence des porteurs du projet de YelloPark (Waldemar Kita Président du FC Nantes et Yoann Joubert, PDG de REALITES) ainsi que des garants de la CNDP (Jean-Pierre Tiffon et Serge Quentin).

Un stade du futur pour le FC Nantes

En parfaite conformité avec le cahier des charges transmis par le club, les esquisses du futur stade présente une apparence et des fonctionnalités inédites.  En parfaite conformité avec le cahier des charges transmis par le club, les esquisses du futur stade présente une apparence et des fonctionnalités inédites.  Quelques chiffres clés prévisionnels

  • 40.000 places assises
  • 125 m de diamètre pour l’oculus
  • 37 m de hauteur libre sur pelouse
  • 10 entrées principales
  • 1 écran géant à 360°
  • 1 musée de 1.000 m²
  • 7.000 places d’un seul tenant pour le Kop
  • 150 places pour les médias 150 places pour la salle de conférence
  • 600 m² pour la boutique
  • 25.500 m² de toiture fixe
  • 12.000 m² de toiture rétractable

Un toit fixe et rétractable : amélioration du confort et optimisation de l’empreinte carbone
Le toit proposé se compose de deux éléments : une toiture fixe de 25 500 m2 et un oculus central rétractable de 12 000 m2. Ce système permet de protéger l’ensemble des spectateurs en cas d’intempérie. De plus, l’empreinte du périmètre reste convexe et aussi compacte que possible pour faciliter les déplacements circulaires des publics autour du stade tout en étant protégé par la toiture en projection.
La partie fixe du toit pourrait servir à produire de l’énergie photovoltaïque, à la fois pour ses propres besoins et ceux d’une partie du nouveau quartier, si les études à venir valident ce choix. L’oculus rétractable de 125 m de diamètre permettra d’optimiser l’apport en lumière et ventilation naturelles du terrain et réduira l’utilisation de la luminothérapie. L’eau de pluie collectée sur le toit et sur l’esplanade sera réutilisée dans le stade ou renvoyée vers la nappe phréatique.

Accessibilité, ouverture et continuité des espaces

Le futur stade s’inscrit dans la topographie naturelle du site avec son parvis surélevé qui dissimule ses infrastructures et zones de stationnement. Le parvis s’élève jusqu’au-dessus du boulevard périphérique au sud et de la route de Saint-Joseph à l’ouest. Il permet d’accéder à l’infrastructure et aux piétons d’arriver depuis le sud-ouest et la future passerelle de liaison douce au sud. Le parvis présente un belvédère à l’ouest et une liaison douce vers le cœur du quartier au nord-est grâce à des rampes et escaliers élancés. A l’est, le stade s’ouvre sur une place centrale avec une façade animée de restaurants, du musée et de boutiques. Cette conception de la mixité urbaine facilite l’accessibilité et une activité continue des différents espaces, en toute harmonie les jours de match et hors jours de match.

Visibilité renforcée pour chaque public
Le stade proposera plusieurs entrées différenciées. Chaque entrée aura sa façade, sa signature urbaine et sera dédiée aux détenteurs d’un billet spécifique.
A l’intérieur de l’enceinte, la conception a pour objectif de renforcer la visibilité depuis les sièges vers le milieu de terrain. L’organisation traditionnelle du stade, stratifiée horizontalement, est réinventée.
Une expérience sur-mesure est conçue pour chaque catégorie de billets. Chaque spectateur peut faire évoluer son expérience et le niveau de prestations qui lui sont proposées.

Un stade connecté et une ambiance préservée

Le nouveau stade offrira une dimension unique pour tous les spectateurs grâce aux services, au confort et aux technologies proposés. Chacun, de l’achat de son billet au jour de match, sera immergé au cœur de l’événement et participera à l’ambiance générale.

Des images pour nourrir la concertation préalable

Dans le cadre de la concertation qui se déroule sous l’égide des garants de CNDP, les esquisses du nouveau stade, à l’instar des éléments du projet urbain, permettent au FC Nantes de disposer d’un élément tangible pour nourrir la discussion.

Elles permettent à l’ensemble des acteurs de se projeter dans le projet et de pouvoir y contribuer par des propositions concrètes. La logique de co-construction dans le projet YelloPark, rappelée par Yoann Joubert, PDG de REALITES, dans de nombreux ateliers de concertation, se verra ainsi renforcée.

 

Le projet urbain YelloPark, à travers ces images du stade d’une rare originalité, se retrouvent enrichis de nouveaux éléments. Une signature architecturale de la part des cabinets HKS et ATSP qui vient parfaitement s’implémenter dans l’approche nature en ville du projet urbain proposée par Dominique Perrault.